Guide d'Entretien

LE CACTUS FRANÇAIS đŸ‡«đŸ‡·

Guide d'entretien

LE CACTUS FRANÇAIS đŸ‡«đŸ‡·

Guide d'entretien

Faciles d’entretien, souvent surprenantes, toujours Ă©tonnantes : on devient vite un collectionneur de plantes grasses.

Deux grandes catégories les distinguent.

Les cactacées :

  • Tige charnue et Ă©pineuse
  • Riche en sucs
  • Forme colonnaire ou palette

Les succulentes :

  • Feuilles Ă©paisses et lisses
  • Riches en sucs

Retrouvez plus d’informations sur notre page “Un cactus, une succulente, une grande famille les plantes grasses”

Mes Cactus et Succulentes
au quotidien

Le bon sens est d’arroser une plante lorsqu’elle a soif! À l’aide d’une petite cuillĂšre, gratter la surface de la terre dans le pot sur les 2 ou 3 premiers centimĂštres pour vĂ©rifier que la terre est encore sĂšche ou si elle est humide.

Attention :

  • Si la terre est encore humide PAS d’arrosage.
  • Si la terre est sĂšche :

SucculentesCactus
Si fenĂȘtre = lumiĂšre directeSi fenĂȘtre = lumiĂšre directe
Printemps≈ tous les 10 jours2 fois par mois
ÉtĂ©

Si exposition Sud : 1 Ă  2 fois par semaine

Sinon 1 fois par semaine

Si exposition Sud : 1 fois par semaine

Sinon 2 fois par mois

Automne≈ tous les 10 jours1 fois par mois
Hiver≈ tous les 20 jours1 fois par mois

Attention, si la plante n’ a pas de lumiùre alors elle va mourir.

Conseils :

  • Automne et Hiver : moins de chaleur et de soleil donc l’évaporation et l’humiditĂ© sont moindres donc besoin d’un arrosage moindre.
  • Plante le plus prĂšs possible de la lumiĂšre
  • PrĂ©fĂšre une sĂ©cheresse plutĂŽt qu’un excĂšs d’eau
  • Ne jamais arroser directement la plante

La lumiĂšre = lumiĂšre naturelle et non un Ă©clairage indirect ou artificiel.

Que l’on soit clair dĂšs le dĂ©part : lorsqu’on parle de lumiĂšre pour les plantes d’intĂ©rieur, il est bien entendu question de LUMIÈRE NATURELLE ! Et de la lumiĂšre, elles en ont vraiment besoin, alors ne les torturez pas en les plaçant dans une piĂšce de la maison sans fenĂȘtre 🙄.

Pas de soleil direct : sinon la plante risque des coups de soleil et des tĂąches noires.

Par ailleurs, il ne s’agit pas non plus de les exposer Ă  un Ă©clairage direct, donc face au soleil (en tout cas pas plus de 4h par jour) car comme nous, les plantes ne sont pas friandes de coup de soleil !

Pas de lumiÚre = étiolement (la plante pousse en hauteur et se déforme) et non survie de la plante

Lorsqu'une plante manque de lumiĂšre, elle ne meurt pas forcĂ©ment mais elle vous fera savoir qu’elle n'est pas heureuse ainsi. Elle deviendra un peu difforme car chaque particule de son ĂȘtre cherchera Ă  atteindre la moindre lumiĂšre existante dans les environs. Son aspect sera chĂ©tif et elle produira de plus petites feuilles dĂ©colorĂ©es car en manque de chlorophylle. À terme, elle finira par rendre l’ñme


Exposer progressivement vos plantes afin qu’elles soient habituĂ©es avant d’aller dehors en juin.

Vous pouvez les changer de place et les exposer progressivement Ă  la lumiĂšre naturelle lorsque le printemps revient et nous offre un soleil doux.

Tourner rĂ©guliĂšrement la plante d’un quart pour qu’elle Ă©vite de s’orienter vers la lumiĂšre dominante.

Vos succulentes et cactus poussent vers la lumiĂšre, ils pourront grandir et offrir une forme homogĂšne avec de belles fleurs pendant leur floraison.

Pour l’hiver, rapprocher la plante de la fenĂȘtre mais pas de source de chaleur pour qu’elle Ă©vite de perdre de sa splendeur.

Ne pas oublier qu’un cactus ou une succulente est un ĂȘtre vivant, il a donc les mĂȘmes besoins que nous.

LES PÉRIODES DE FLORAISON SONT :

  • succulentes de FĂ©vrier Ă  Novembre
  • cactus de FĂ©vrier Ă  AoĂ»t

Les fleurs sont, de maniÚre plus générale, présentes au printemps.

Les Cactus et Succulentes đŸŒ”viennent de milieux arides (AmĂ©rique du Nord et Afrique du Nord principalement). Ils prĂ©fĂšrent donc la chaleur sĂšche que le froid humide. Mais lĂ  encore une fois, pas de panique Ă  bord. Ils rĂ©agissent exactement comme nous ! Maintenez un environnement agrĂ©able et si vous vous posez des questions, demandez-vous simplement oĂč va votre prĂ©fĂ©rence : un froid humide qui nous fragilise ou un froid sec plutĂŽt agrĂ©able avec une bonne doudoune ?!

En Hiver, pour avoir une meilleure floraison = il faut avoir des températures fraßches.

Vos Cactus et Succulentes se sentiront bien dans un environnement oĂč la tempĂ©rature est entre 18 et 20°C, ce qui est le cas dans la plupart de nos appartements et maisons. Évitez de les placer dans un passage avec de frĂ©quents courants d’air, des changements de tempĂ©rature ou la proximitĂ© d'un chauffage qui assĂšche l'air ambiant.

Pensez Ă  aĂ©rer votre intĂ©rieur. Vos plantes ne supportent pas aussi bien que nous le confinement. De plus, un environnement non aĂ©rĂ© favorise l’apparition de maladies sur les plantes.

De octobre à mars, si possible il faut veiller à respecter la période de repos végétal en plaçant les plantes dans un environnement allant de 5 à 10 °.

On ne le dira jamais assez : éviter la proximité de sources de chaleur (radiateur, cheminée).

À la sortie des saintes glaces, vous pouvez envisager de sortir vos plantes sur les terrasses et balcons. Elles prendront de belles couleurs et reprendront de belles formes suite Ă  l’hiver dans vos demeures, cela Ă©vitera l’étiolement.

BON À SAVOIR

Quelles sont les températures de résistance ?

  • une succulente de 0° Ă  30° si le temps est sec et froid
  • un cactus de 0° Ă  40° si le temps est sec et froid

1Ăšre chose : Ne pas rempoter sa plante Ă  son arrivĂ©e, la laisser s’acclimater et s’adapter Ă  son nouvel environnement pendant 1 mois.

Comme beaucoup, aprùs avoir reçu votre plante, vous vous sentez une ñme de jardinier et vous (malheur
) rempotez directement votre plante ! Il faut absolument chasser cette mauvaise habitude ! Que ce soit un Cactus ou une Succulente, votre plante a besoin de s’acclimater à son rythme à son nouvel habitat, aprùs ce long voyage jusqu’à chez vous ! SOYEZ PATIENT(E) ! Tout vient à point à qui sait attendre
 Laissez-les s’adapter tranquillement pendant au moins 1 mois.

Certaines variĂ©tĂ©s fragiles pourraient vraiment ne pas supporter ce grand bouleversement si vous les rempotez trop vite. Elles pourraient perdre quelques feuilles rapidement et mĂȘme, ne pas y survivre.

Nouveau terreau = vitamines (engrais) donc booste la plante + photosynthÚse = résultat optimal.

1 mois ayant passĂ©, le temps du rempotage arrive enfin ! Il existe bien une saison parfaite pour s’y mettre, c’est le PRINTEMPS, saison du renouveau ! De mai/juin jusqu’à fin aoĂ»t, n’hĂ©sitez pas Ă  changer la terre de vos plantes et privilĂ©giez un terreau spĂ©cial plantes grasses. Il sera chargĂ© d’engrais pour booster la vitalitĂ© de vos plantes. Associez au retour des tempĂ©ratures douces et de la lumiĂšre, le rempotage donnera toute la force Ă  vos plantes pour vous offrir de belles floraisons.

On rempote quand le rapport de la hauteur de la plante et du pot ne convient plus. ⅔ de plante pour ⅓ de pot ou basculement possible pour les plantes colonnaire.

On rempote quand le diamĂštre de la plante est presque aussi important que celui du pot (plante boule).

COMMENT REMPOTER ?

  • Pot d’une taille ou deux supĂ©rieure mais pas plus sinon la plante va se sentir perdue et se noyer avec beaucoup d’engrais / terreau
  • Attention : Avoir fait un trou dans le fond du pot pour Ă©vacuation de l’eau
  • Une bonne paire de gants en fonction de la plante, si piquant ou non
  • Une fine couche de terreau dans le fond du pot pour Ă©viter que les racines soit en contact direct avec celui-ci
  • DĂ©poter doucement sans casser la motte
  • Rempoter la plante en prenant garde que les racines ne remontent pas
  • VĂ©rifier la hauteur de la plante, si besoin rajouter un peu de terreau dans le fond
  • Centrer la plante et veiller Ă  ce qu’elle soit droite
  • ComplĂ©ter de terreau et tasser lĂ©gĂšrement avec les mains afin de ne pas Ă©craser les racines et que l’eau puisse s’écouler
  • Arroser trĂšs lĂ©gĂšrement la plante → Juste pour tasser la terre naturellement puis la laisser tranquille pendant 1 mois

Il sera sans doute nĂ©cessaire de rajouter un peu de terreau de temps en temps car tassement au fur et Ă  mesure. Conseils : À partir d’avril/mai jusqu’à septembre, fertiliser avec engrais spĂ©cial cactĂ©es

Au secours, besoin de vous
J'ai un soucis...

Les plantes peuvent parfois perdre leurs feuilles... C'est triste mais cela arrive. La chute des feuilles peut s'expliquer de diffĂ©rentes maniĂšres : cela peut ĂȘtre un signe d’un manque, d’un excĂšs d’arrosage ou bien d’une atmosphĂšre trop sĂšche.

Pour y remĂ©dier, il faudra bien arroser et de façon rĂ©guliĂšre ta plante, sans excĂšs mais en humidifiant suffisamment la motte. Si jamais tu as trop arrosĂ© ta plante, assure-toi qu’il n’y a pas d’eau stagnante dans le fond du pot ou de la coupelle et laisse bien le terreau sĂ©cher pendant 8 Ă  10 jours avant d’arroser Ă  nouveau.

Aux beaux jours, quand ta plante est dehors ou en bord de fenĂȘtre, le soleil a un impact direct sur elle. Ta plante peut changer de couleur ou simplement rougir. Ce qui la rend unique et splendide.

Une fois la photosynthĂšse finie, elle peut perdre toutes ses couleurs et reprendre son origine.

DÉFINITION :

Transformation en bois des membranes des cellules végétales qui s'imprÚgnent de lignine.

ORIGINE :

La lignine (du latin « lignum » qui signifie bois) est un des principaux composants du bois, avec la cellulose, l'hémicellulose et des matiÚres extractibles. La lignine est présente principalement dans les plantes vasculaires et dans quelques algues.

Quantitativement, la teneur en lignine est de 3 Ă  5 % dans les feuilles, 5 Ă  20 % dans les tiges herbacĂ©es, 15 Ă  35 % dans les tiges ligneuses. Elle est moindre pour les plantes annuelles que pour les vivaces, elle est maximum chez les arbres. La lignine est principalement localisĂ©e entre les cellules, mais on en trouve une quantitĂ© significative Ă  l'intĂ©rieur mĂȘme de celles-ci.

La lignification est un processus fondamental de l’évolution des plantes terrestres. C’est elle qui, en effet, permet la croissance en largeur des vĂ©gĂ©taux ligneux. Cette capacitĂ© a permis d'avoir un port dressĂ© favorisant la rĂ©ception de l'Ă©nergie lumineuse. L'ensemble de ces acquisitions Ă©tant un prĂ©alable Ă  la conquĂȘte du milieu terrestre.

La lignine est le deuxiĂšme « biopolymĂšre » (Ă©lĂ©ment de la masse totale d'organismes vivants) renouvelable le plus abondant sur la Terre, aprĂšs la cellulose, et, Ă  elles deux, elles cumulent plus de 70 % de la biomasse totale. C'est pourquoi, elle fait l'objet de recherches en vue de valorisations autres que ses utilisations actuelles en bois d'Ɠuvre et en combustible.

SES FONCTIONS :

Sont d'apporter de la rigidité, une imperméabilité à l'eau et une grande résistance à la décomposition. Toutes les plantes vasculaires, ligneuses et herbacées, fabriquent de la lignine.

La lignine offre Ă©galement une barriĂšre de protection contre l'attaque microbienne du vĂ©gĂ©tal. En effet, de par sa nature chimique, la lignine est une matiĂšre extrĂȘmement rĂ©sistante Ă  divers agents chimiques et Ă  la dĂ©gradation biologique.

Des recherches sont donc en cours pour trouver de nouveaux usages à la lignine (ex : Bois liquide produit à partir de lignine désoufrée) ou pour, essentiellement par transformation génétique, créer des végétaux pauvres en lignine (pour les papeteries), ou au contraire plus riches en lignine (bois de chauffage).

Si tes plantes grasses ont des feuilles avec des tùches inhabituelles : pas de panique, nous avons une explication ! Cette détérioration peut venir de plusieurs facteurs. On s'équipe de sa loupe et on part en investigation !!

Si les tĂąches sont brunes, entourĂ©es d’un halo jaune, et les feuilles se dĂ©tĂ©riorent rapidement, c’est un champignon.

Si les taches sont jaunes puis brunes, ont un aspect huileux ou d’une cloque c’est une bactĂ©rie.

Dans ces deux cas, va falloir passer Ă  l'attaque : pour Ă©viter/stopper la propagation sur toute la plante et les plantes environnantes, on vous conseille tout d'abord d'isoler la plante atteinte. Ensuite, il faudra enlever toutes les feuilles infectĂ©es (dĂ©licatement bien sĂ»r !). Augmente la circulation de l’air autour de la plante et Ă©vite de mouiller les feuilles saines. Veille Ă©galement Ă  Ă©viter les variations brutales d’humiditĂ© et de tempĂ©ratures autour d'elle.

Si ce n'est ni un champignon ni une bactĂ©rie, voici les autres facteurs : cela peut ĂȘtre un coup de froid, un coup de soleil ou un excĂšs d’eau.

Et lĂ , tu te poses une question lĂ©gitime : peux t’on enlever les tĂąches noires ?

La réponse est NON malheureusement, MAIS elles diminuent avec le temps. Pour cela :

Veille Ă  bien arroser et de façon rĂ©guliĂšre la plante, sans excĂšs mais en humidifiant suffisamment la motte. Si jamais tu as trop arrosĂ© ta plante, assure-toi qu’il n’y a pas d’eau stagnante dans le fond du pot ou de la coupelle et laisse bien le terreau sĂ©cher pendant 8 Ă  10 jours avant d’arroser Ă  nouveau. Veille Ă  ne pas l’exposer directement au soleil si ce sont les premiĂšres chaleurs mais Ă  l’habituer doucement. N’oublie pas que c’est comme un ĂȘtre humain !

Enfin, ne l'expose pas aux courants d’air , ni dans une piùce froide et sans lumiùre.

COCHENILLES

  • Parasites frĂ©quents sur les plantes d’intĂ©rieur
  • Parasites aimant la chaleur, l’humiditĂ© et les sucs des plantes
  • TrĂšs contagieux pour les autres vĂ©gĂ©taux
  • Il existe deux types de cochenilles :
  1. Cochenille farineuse : forme un amas cotonneux
  2. Cochenille Ă  carapace : forme un bouclier cireux

ARAIGNÉES ROUGES

  • Parasites, acariens
  • Provoque le jaunissement des feuilles
  • DĂ©teste l’humiditĂ©
  • Pour l’éloigner, il faut vaporiser rĂ©guliĂšrement de l’eau sur les feuilles
  • La contagion est trĂšs rapide

LA ROUILLE

  • Maladie cryptogamique provoquant l’affaiblissement de la plante
  • Champignons microscopiques
  • L’humiditĂ© et l’abus d’arrosage favorisent son dĂ©veloppement
  • Maladie gĂȘnante mais peu dangereuse
  • Une mauvaise circulation de l’air ne favorise pas son Ă©limination

OÏDIUM

  • Maladie cryptogamique
  • Feutrage blanc d’aspect farineux
  • S’étend sur les feuilles, les tiges et mĂȘmes les fleurs
  • Provoque la dĂ©formation des feuilles
  • S’accentue avec une mĂ©tĂ©o fraĂźche
  • Lutter contre l’oĂŻdium : arroser au pied des plantes et couper les parties atteintes

PUCERONS

Insecte se nourrissant de la sĂšve des plantes

ASTUCES ET GUÉRISON

Comment se débarrasser de toutes ces maladies ? Astuce de grand-mÚre :

Dans 1 L d’eau on mĂ©lange :

  • 1 cuillĂšre Ă  soupe de savon noir liquide ou de liquide vaisselle (bio de prĂ©fĂ©rence)
  • 1 cuillĂšre Ă  soupe d’huile vĂ©gĂ©tale de votre choix
  • 1 cuillĂšre Ă  soupe d’alcool Ă  90°

On verse le tout dans un vaporisateur, et on asperge sans modĂ©ration les feuilles, le dessous des feuilles, les tiges, et le substrat en surface. On rĂ©pĂšte l’opĂ©ration 2 fois par jour, et rince un bon coup au bout d’une semaine de traitement. N’hĂ©site pas Ă  recommencer jusqu’à ce que tu ne vois plus aucun parasite.

Notre conseil : nettoie bien les pots et les coupelles Ă©galement ! Et surtout, isole les plantes Ă  traiter afin que l’attaque ne s’étende pas sur les autres plantes de ta collection ! Mais comme on dit, mieux prĂ©venir que guĂ©rir ! Alors voici comment les Ă©viter :

Avec l’humiditĂ© pardi ! L’eau fait fuir les parasites, alors n'hĂ©site pas Ă  vaporiser tes plantes rĂ©guliĂšrement.

Avec les coccinelles ! Et oui, les fameuses "bĂȘtes Ă  bon Dieu” sont le moyen le plus naturel de lutter contre les parasites et en particulier les cochenilles car elles en raffolent !

Enfin, petit conseil des familles : n’hĂ©site pas Ă  bien nettoyer ton intĂ©rieur. La poussiĂšre assĂšche l’air ambiant et donc attire les acariens. Une bonne raison de se motiver pour faire le mĂ©nage.

Au secours, besoin de vous
J'ai un soucis...

Les plantes peuvent parfois perdre leurs feuilles... C'est triste mais cela arrive. La chute des feuilles peut s'expliquer de diffĂ©rentes maniĂšres : cela peut ĂȘtre un signe d’un manque, d’un excĂšs d’arrosage ou bien d’une atmosphĂšre trop sĂšche.

Pour y remĂ©dier, il faudra bien arroser et de façon rĂ©guliĂšre ta plante, sans excĂšs mais en humidifiant suffisamment la motte. Si jamais tu as trop arrosĂ© ta plante, assure-toi qu’il n’y a pas d’eau stagnante dans le fond du pot ou de la coupelle et laisse bien le terreau sĂ©cher pendant 8 Ă  10 jours avant d’arroser Ă  nouveau.

Aux beaux jours, quand ta plante est dehors ou en bord de fenĂȘtre, le soleil a un impact direct sur elle. Ta plante peut changer de couleur ou simplement rougir. Ce qui la rend unique et splendide.

Une fois la photosynthĂšse finie, elle peut perdre toutes ses couleurs et reprendre son origine.

DÉFINITION :

Transformation en bois des membranes des cellules végétales qui s'imprÚgnent de lignine.

ORIGINE :

La lignine (du latin « lignum » qui signifie bois) est un des principaux composants du bois, avec la cellulose, l'hémicellulose et des matiÚres extractibles. La lignine est présente principalement dans les plantes vasculaires et dans quelques algues.

Quantitativement, la teneur en lignine est de 3 Ă  5 % dans les feuilles, 5 Ă  20 % dans les tiges herbacĂ©es, 15 Ă  35 % dans les tiges ligneuses. Elle est moindre pour les plantes annuelles que pour les vivaces, elle est maximum chez les arbres. La lignine est principalement localisĂ©e entre les cellules, mais on en trouve une quantitĂ© significative Ă  l'intĂ©rieur mĂȘme de celles-ci.

La lignification est un processus fondamental de l’évolution des plantes terrestres. C’est elle qui, en effet, permet la croissance en largeur des vĂ©gĂ©taux ligneux. Cette capacitĂ© a permis d'avoir un port dressĂ© favorisant la rĂ©ception de l'Ă©nergie lumineuse. L'ensemble de ces acquisitions Ă©tant un prĂ©alable Ă  la conquĂȘte du milieu terrestre.

La lignine est le deuxiĂšme « biopolymĂšre » (Ă©lĂ©ment de la masse totale d'organismes vivants) renouvelable le plus abondant sur la Terre, aprĂšs la cellulose, et, Ă  elles deux, elles cumulent plus de 70 % de la biomasse totale. C'est pourquoi, elle fait l'objet de recherches en vue de valorisations autres que ses utilisations actuelles en bois d'Ɠuvre et en combustible.

SES FONCTIONS :

Sont d'apporter de la rigidité, une imperméabilité à l'eau et une grande résistance à la décomposition. Toutes les plantes vasculaires, ligneuses et herbacées, fabriquent de la lignine.

La lignine offre Ă©galement une barriĂšre de protection contre l'attaque microbienne du vĂ©gĂ©tal. En effet, de par sa nature chimique, la lignine est une matiĂšre extrĂȘmement rĂ©sistante Ă  divers agents chimiques et Ă  la dĂ©gradation biologique.

Des recherches sont donc en cours pour trouver de nouveaux usages à la lignine (ex : Bois liquide produit à partir de lignine désoufrée) ou pour, essentiellement par transformation génétique, créer des végétaux pauvres en lignine (pour les papeteries), ou au contraire plus riches en lignine (bois de chauffage).

Si tes plantes grasses ont des feuilles avec des tùches inhabituelles : pas de panique, nous avons une explication ! Cette détérioration peut venir de plusieurs facteurs. On s'équipe de sa loupe et on part en investigation !!

Si les tĂąches sont brunes, entourĂ©es d’un halo jaune, et les feuilles se dĂ©tĂ©riorent rapidement, c’est un champignon.

Si les taches sont jaunes puis brunes, ont un aspect huileux ou d’une cloque c’est une bactĂ©rie.

Dans ces deux cas, va falloir passer Ă  l'attaque : pour Ă©viter/stopper la propagation sur toute la plante et les plantes environnantes, on vous conseille tout d'abord d'isoler la plante atteinte. Ensuite, il faudra enlever toutes les feuilles infectĂ©es (dĂ©licatement bien sĂ»r !). Augmente la circulation de l’air autour de la plante et Ă©vite de mouiller les feuilles saines. Veille Ă©galement Ă  Ă©viter les variations brutales d’humiditĂ© et de tempĂ©ratures autour d'elle.

Si ce n'est ni un champignon ni une bactĂ©rie, voici les autres facteurs : cela peut ĂȘtre un coup de froid, un coup de soleil ou un excĂšs d’eau.

Et lĂ , tu te poses une question lĂ©gitime : peux t’on enlever les tĂąches noires ?

La réponse est NON malheureusement, MAIS elles diminuent avec le temps. Pour cela :

Veille Ă  bien arroser et de façon rĂ©guliĂšre la plante, sans excĂšs mais en humidifiant suffisamment la motte. Si jamais tu as trop arrosĂ© ta plante, assure-toi qu’il n’y a pas d’eau stagnante dans le fond du pot ou de la coupelle et laisse bien le terreau sĂ©cher pendant 8 Ă  10 jours avant d’arroser Ă  nouveau. Veille Ă  ne pas l’exposer directement au soleil si ce sont les premiĂšres chaleurs mais Ă  l’habituer doucement. N’oublie pas que c’est comme un ĂȘtre humain !

Enfin, ne l'expose pas aux courants d’air , ni dans une piùce froide et sans lumiùre.

COCHENILLES

  • Parasites frĂ©quents sur les plantes d’intĂ©rieur
  • Parasites aimant la chaleur, l’humiditĂ© et les sucs des plantes
  • TrĂšs contagieux pour les autres vĂ©gĂ©taux
  • Il existe deux types de cochenilles :
  1. Cochenille farineuse : forme un amas cotonneux
  2. Cochenille Ă  carapace : forme un bouclier cireux

ARAIGNÉES ROUGES

  • Parasites, acariens
  • Provoque le jaunissement des feuilles
  • DĂ©teste l’humiditĂ©
  • Pour l’éloigner, il faut vaporiser rĂ©guliĂšrement de l’eau sur les feuilles
  • La contagion est trĂšs rapide

LA ROUILLE

  • Maladie cryptogamique provoquant l’affaiblissement de la plante
  • Champignons microscopiques
  • L’humiditĂ© et l’abus d’arrosage favorisent son dĂ©veloppement
  • Maladie gĂȘnante mais peu dangereuse
  • Une mauvaise circulation de l’air ne favorise pas son Ă©limination

OÏDIUM

  • Maladie cryptogamique
  • Feutrage blanc d’aspect farineux
  • S’étend sur les feuilles, les tiges et mĂȘmes les fleurs
  • Provoque la dĂ©formation des feuilles
  • S’accentue avec une mĂ©tĂ©o fraĂźche
  • Lutter contre l’oĂŻdium : arroser au pied des plantes et couper les parties atteintes

PUCERONS

Insecte se nourrissant de la sĂšve des plantes

ASTUCES ET GUÉRISON

Comment se débarrasser de toutes ces maladies ? Astuce de grand-mÚre :

Dans 1 L d’eau on mĂ©lange :

  • 1 cuillĂšre Ă  soupe de savon noir liquide ou de liquide vaisselle (bio de prĂ©fĂ©rence)
  • 1 cuillĂšre Ă  soupe d’huile vĂ©gĂ©tale de votre choix
  • 1 cuillĂšre Ă  soupe d’alcool Ă  90°

On verse le tout dans un vaporisateur, et on asperge sans modĂ©ration les feuilles, le dessous des feuilles, les tiges, et le substrat en surface. On rĂ©pĂšte l’opĂ©ration 2 fois par jour, et rince un bon coup au bout d’une semaine de traitement. N’hĂ©site pas Ă  recommencer jusqu’à ce que tu ne vois plus aucun parasite.

Notre conseil : nettoie bien les pots et les coupelles Ă©galement ! Et surtout, isole les plantes Ă  traiter afin que l’attaque ne s’étende pas sur les autres plantes de ta collection ! Mais comme on dit, mieux prĂ©venir que guĂ©rir ! Alors voici comment les Ă©viter :

Avec l’humiditĂ© pardi ! L’eau fait fuir les parasites, alors n'hĂ©site pas Ă  vaporiser tes plantes rĂ©guliĂšrement.

Avec les coccinelles ! Et oui, les fameuses "bĂȘtes Ă  bon Dieu” sont le moyen le plus naturel de lutter contre les parasites et en particulier les cochenilles car elles en raffolent !

Enfin, petit conseil des familles : n’hĂ©site pas Ă  bien nettoyer ton intĂ©rieur. La poussiĂšre assĂšche l’air ambiant et donc attire les acariens. Une bonne raison de se motiver pour faire le mĂ©nage.

Vous avez besoin de plus d'infos pour entretenir vos plantes ?

Vous avez besoin de plus d'infos pour entretenir vos plantes ?

AgnĂšs reste aussi Ă  l'Ă©coute du lundi au vendredi de 9h Ă  17h et le samedi de 10h Ă  14h, dans la fenĂȘtre de chat en bas Ă  droite de la page, pour vous guider au mieux Ă  prendre soin de vos plantes !